Accueil
Nouvelle session de cours d'épigraphie égyptienne en novembre 2013
Esclavage en Egypte : existait-il?

[Voir tous les sujets du forum]

 
De Gilles
2002-04-21
 
Bonjour,

Les pages 241 et 242 du livre "Villes et citadins au temps des pharaons" de Daniel Soulié (Editions Perrin, Paris, 2002) en parle un peu.
Selon cet auteur (et d'autres dont je n'ai pas retrouvé les références) l'esclavage existait bien en Egypte.
Mais peut-être faut-il nuancer et faire la différence entre les "conceptions" de l'esclavage chez les
Egyptiens, les Grecs, les Romains,....
Avaient-ils (les esclaves) absolument aucun droit ?
Avaient-ils (les maîtres) le droit de les affranchir ? et si oui, comment et jusqu'à quel point ?
Avaient-ils (les maîtres) le droit de vie et de mort sur leurs esclaves ?
Avaient-ils (les esclaves) le droit de se marier et de posséder des biens ?
etc, etc...
En fait, il faudrait faire des comparaisons pour se faire une idée plus précise sur l'esclavage en Egype.
Les formes d'esclavage et le traitement des esclaves ont variées d'un pays à l'autre, d'une période
à l'autre et certainement aussi d'un maître à l'autre. En Europe c'est le droit Romain qui a inspiré
nombre de pays, et c'est donc l'idée romaine de l'esclavage dont nous avons hérité . Et autant que je sache, et malheureusement, l'esclavage est une habitude humaine un peu partout dans le monde et depuis très longtemps.

Retour en haut


De Francois Tonic
2002-04-21
 
C'est une hérésie de dire que l'esclavage existait en Egypte surtout dans des formes identiques à la forme grecque ou romaine.

Les esclaves égyptiens restaient des hommes libres. le cas des prisonniers de guerre et des nubiens est encore autre chose. le vrai esclavage apparait seulement avec les Ptolémées.

la société pharaonique était une société très égalitaire, pour preuve, l'homme et la femme avait le même statut juridique, ce qui absolument pas le cas en Grèce, il n'y a qu'à voir le statut des femmes à Athènes qui était largement inférieur aux citoyens hommes.

Retour en haut


De Gilles
2002-04-22
 
Réponse à François Tonic

C'est exactement ce que je voulais dire. A ceci près que dès lors qu'il y a privation de droit par autre que soi même, on peut parler (me semble-t-il) d'esclavage. Tout dépend de ce que l'on met derrière ce mot.

A-t-on, en définitive, répondu à la question : l'esclavage existait-il en Egypte ?
Pour certains oui, pour d'autres non. Je demande : quelle forme prenait-il ? qui devenait (ou était) esclave ?
Plusieurs types d'esclavage co-existaient-il ? Existe-t-il des bouquins ou des thèses qui évoquent ce sujet ?

Par ailleurs je reste sceptique quant à l'idée d'une société "très égalitaire" en Egypte.
Cela me paraît idéaliser un peu trop cette époque qui, par ailleurs, me passionne et que
j'aime.

Retour en haut


De Renaud de Spens
2002-04-23
 
Décidemment, la question de l'esclavage dans l'Egypte ancienne passionne.

Précisons d'abord deux points : 1) il ne faut pas confondre la définition juridique et la définition sociale de l'esclave. Aujourd'hui, en France, les sans papiers qui travaillent dans la domesticité où la confection sont socialement très aliénés, mais l'esclavage n'existe pas juridiquement ; 2) l'histoire de l'Egypte est très longue, et la situation du prolétariat a subi maintes évolutions. Il est donc dangereux de proposer des généralisations, et il vaut mieux partir d'exemples concrets. Il convient de ni verser dans les clichés, ni d'idéaliser.

Il est cependant clair que l'esclavage au sens greco-romain du terme n'existait pas en Egypte ancienne.

Retour en haut


De François Tonic
2002-04-23
 
En tout cas, il ne faut pas absolument pas croire les récits d'Hérodote. Il existe un esclavage mais surtout à partir de l'époque ptolémaique. Meme si avant, il existe, il est restreint.

Comparé à d'autres cultures (ex. Sparte, Athènes ou meme Rome), oui on peut parler de société égalitaire, en tout cas en théorie et ou l'homme et la femme sont égaux et ou le souverain a la responsabilité du bien-être de son peuple.

A Athènes, c'est en partie vrai, mais il y a un fossé énorme entre les élites et le reste.

Retour en haut


De Marco
2002-04-24
 
Il me semble que les véritables sociétés esclavagistes dans l'antiquité furent Rome et la Grèce. L'Egypte, sur le plan juridique, n'a jamais été une société esclavagiste... La notion juridique, essentielle lorsqu'il s'agit d'une institution comme l'esclavage, repose sur des textes de lois.

En l'occurence, si tu consultes le "code Noir" (1685) de Colbert (ministre de Louis XIV), tu verras qu'il définit juridiquement le statut de l'esclave (un bien meuble qu'on a le droit de tuer ou de vendre sans que la constitution n'y oppose de résistance).

Pour l'antiquité (Grèce et Rome), c'est Caton l'ancien qui définit l'esclave dans cette acception. En Egypte, il y avait deux types d'"esclaves" :

1) les sékher-ankh (les blessés vivants) : captifs de guerre qui étaient intégrés à la société égyptienne, et qui pouvaient même faire une carrière en politique ensuite....
2) les bakhous (serviteurs) : un peu comme les serfs au moyen âge ne Occident, ils pouvaient travailler dans un domaine et jouir du fruit de leur travail....

(le prêtre était même un "serviteur" de Dieu....)

En Afrique noire précoloniale, on retrouve cette même organisation sociale des "esclaves" d'ailleurs... Pour ce qui est de la documentation, je donne Jacques Pirenne (histoire de l'Egypte ancienne) qui précise bien, après une étude des sources, que l'esclave ne faisait pas partie du recensement minutieux des égyptiens (alors que le bétail oui). Aucun document ne permet d'affirmer que l'esclavage existait en Egypte. L'étude de la Mâât confirme cette vision d'ailleurs (voire notamment Jan Assman dans "la mâât ou l'idée de justice sociale").

 

Retour en haut

18/08/2004
© Thotweb, Renaud de Spens 1997-2017